coussin


coussin

coussin [ kusɛ̃ ] n. m.
coissin 1160; lat. pop. °coxinus « coussin », de coxa « cuisse »
1Objet constitué d'une enveloppe de matière souple, cousue et remplie d'un rembourrage, servant à supporter quelque partie du corps. carreau, coussinet, oreiller, traversin.
Spécialt (plus cour.) Les coussins d'un fauteuil, d'un canapé. Coussins déhoussables. « Il revoit le divan, le coin où il s'est mis, les coussins où il s'est appuyé » (Romains). Coussins moelleux, brodés; de soie, de velours. Coussins d'un siège d'automobile.
Région. (Belgique) Oreiller.
2Techn. Dispositif rappelant la forme ou la destination d'un coussin. bourrelet, coussinet. Coussin d'un collier d'attelage, la partie rembourrée. Coussin d'air. Coussin gonflable de sécurité. airbag.

coussin nom masculin (bas latin coxinus) Enveloppe de tissu ou de cuir rembourrée, utilisée comme élément de confort et de décor en ameublement. En Belgique, oreiller. Amas de choses relativement souples : Être assis sur un coussin de feuillage. Ce qui apporte une sécurité matérielle ou une marge de manœuvre : Un confortable coussin de réserves financières. Automobile Pièce de garnissage d'une voiture, constituée de la carcasse, de la matelassure et de la couverture sur laquelle on s'assied. Cirque Petit tremplin placé sur la piste et utilisé par des écuyers voltigeurs pour sauter à cheval. Dentelle Carreau de dentellière. Orfèvrerie Sac plein de sable fin, sur lequel le ciseleur fixe les pierres qu'il veut travailler. ● coussin (expressions) nom masculin (bas latin coxinus) Lave en coussins, synonyme de pillow-lava. Coussin d'air, système de suspension d'un véhicule, d'un navire, d'un équipement de manutention, dans lequel la fonction de portage est réalisée par de l'air en surpression insufflé sous l'appareil. ● coussin (synonymes) nom masculin (bas latin coxinus) Géologie. Lave en coussins
Synonymes :

coussin
n. m.
d1./d Petit sac cousu, rempli de plumes, de crin, de bourre, de matière synthétique, etc., servant à supporter confortablement une partie du corps. être calé avec des coussins.
|| (Afr. subsah.) Coussin de tête: torsade de tissu ou de fibres végétales enroulées qui soutient les fardeaux portés sur la tête.
|| Coussin gonflable: accessoire de sécurité en automobile, coussin qui se gonfle en cas de choc.
d2./d (Belgique, Luxembourg, Suisse) Syn. de oreiller.
d3./d TECH Coussin d'air: couche d'air sous pression permettant à un aéroglisseur ou à un engin de manutention de se maintenir au-dessus d'une surface.

⇒COUSSIN, subst. masc.
A.— Cour., AMEUBL. Pièce souple, en tissu (souvent rectangulaire ou ronde) remplie de rembourrage et servant à supporter ou à soutenir le corps. Siège garni de coussins; mettre un coussin derrière son dos, sous ses reins; mettre un coussin sous les coudes de qqn. Un petit fauteuil en planches de sapin sans coussin (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 169). Le divan classique s'y trouvait avec ses oreillers et ses coussins de pied (BALZAC, Déb. vie, 1842, p. 394) :
1. [La campagne] ... c'est (...) une chaise longue sur l'herbe, de grands coussins frais en cretonne, (...) le sommeil à l'ombre...
COLETTE, Sept dialogues de bêtes, 1905, p. 147.
SYNT. a) Coussins brodés, lamés d'argent. b) Coussins charnus, moelleux, mous, somptueux. c) Coussin de coton, cretonne, cuir, dentelle, laine, matière plastique, toile, velours; coussins bourrés de laine, capitonnés. d) Le/les coussin(s) d'une banquette, d'un fauteuil; un amas, un empilement, une pile de coussins. e) Empiler, entasser des coussins; arranger, caler des coussins; s'agenouiller contre/sur, s'appuyer contre/sur, s'asseoir sur, se vautrer dans des coussins; allongé parmi, calfeutré entre, enfoncé dans, étendu au creux des coussins; retomber nonchalamment sur des coussins; avoir le visage caché dans des coussins.
Coussin pneumatique. Gonflé d'air. Une infirmière qui voulait, pour le soutenir, placer derrière son dos un coussin pneumatique (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 333).
Spéc. Pièce de garniture des sièges d'une voiture, d'un compartiment de chemin de fer constituée par la carcasse, la matelassure et la couverture sur laquelle on s'assied.
P. anal. Amoncellement (de choses souples) jouant le rôle de coussin. Elle (...) allongea sous Christine un coussin de manteaux (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 224).
P. métaph. Il ne dépendrait que de moi de croire que la nature a plus d'une fois mis des coussins pour m'épargner les chocs trop rudes (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 374).
B.— Emplois spéc. [P. anal. de destination, de forme, de consistance]
1. Dispositif servant de protection à une partie du corps. MÉD. ,,Pièce d'appareil employée par les chirurgiens, surtout dans les pansements des fractures`` (PRIVAT-FOC. 1870). Synon. coussinet.
2. Dispositif ou élément de dispositif servant de protection, de support ou d'appui à un objet.
a) MARINE
Corps qui sert à garantir d'autres corps de l'effet de frottement, ou, en d'autres cas, à adoucir ces frottements, généralement en bois tendre de peuplier ou de sapin (d'apr. BONN.-PARIS 1859). Ensemble des pièces de bois (ventrières) installées sur les flancs d'un navire en construction et destiné à l'empêcher de basculer d'un bord à l'autre (d'apr. GRUSS 1952).
b) RELIURE (en dorure). Petite planche garnie de coton, d'ouate; on y tend une peau de veau dégraissée et on y place les feuilles d'or (d'apr. CHABAT t. 1 1875).
c) DENTELLERIE. Métier à dentelle formé d'une boîte carrée rembourrée extérieurement. Synon. carreau :
2. Il aurait alors remarqué comment le sort travaille, imitant lentement la navette des dentellières, nous criblant d'épingles et nous maintenant sur ses genoux, comme leur coussin.
COCTEAU, Les Enfants terribles, 1929, p. 142.
d) FOREST. ,,Terrain préparé pour recevoir et prévenir la casse dans l'abattage des grands arbres`` (Forest. 1946). Coussin d'abattage. ,,Plaque de fer mince employée pour empêcher les coins d'écraser le bois trop tendre`` (Forest. 1946).
e) CH. DE FER. Synon. de coussinet (cf. ce mot B 2 b) :
3. Coussins taraudés au « millième » sur le pourtour des ballasts... Voilà! ... Les rivets en « irido-bronze » ... Prodigieux à l'usure marine! ...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 520.
3. RADIO, fam. ,,Élément musical choisi à l'avance pour combler les trous éventuels d'un programme ou assurer certaines transitions`` (Radio 1972). Synon. tampon.
4. Dispositif rappelant la consistance du coussin et impliquant un effet de sustentation et de pression.
MÉCANIQUE
a) Coussin d'air. Masse d'air comprimé créée sous certains véhicules ou sous certaines charges à déplacer, pour les soulever à faible hauteur au-dessus du sol ou de l'eau et permettre une translation avec une réduction de frottement (d'apr. DEW. Technol. 1973). Véhicule sur coussin d'air.
b) Coussin de presse à souder. Pièce élastique gonflable par un fluide (air comprimé) ou en caoutchouc, qui transmet et répartit la pression nécessaire à l'opération de soudage (d'apr. RAMA 1973). Les coussins et les poches à gaz se font en caoutchouc souple (GRAFFIGNY, Industr. caoutchouc, 1928, p. 138).
5. Ce qui rappelle le caractère ventru, souple d'un coussin.
a) BOT. Végétation en coussin. ,,Touffes hémisphériques, isolées, de plantes généralement ligneuses à rameaux très serrés`` (GEORGE 1970). Coussin de sable, de varech. Synon. coussinet.
b) MÉD. Coussin de Landerson. ,,Formation développée en continuité avec la bordure épithéliale de certaines vésicules thyroïdiennes, à l'intérieur desquelles elle détermine une proéminence`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Un coussin de graisse.
Rem. On rencontre le verbe trans. coussiner. Garnir de coussins. P. métaph. Je vous fais grâce des meubles empire, des grands fauteuils d'osier coussinés de brochures et de revues scientifiques (COLETTE, Cl. Paris, 1901, p. 26).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1re moitié XIIe s. cuisin (Voyage de Charlemagne à Jérusalem, éd. P. Aebischer, 289); ca 1160 coissin (En., éd. J. Salverda de Grave, 7459); ca 1178 cousin (Renart, éd. M. Roques, I, 988). Du b. lat. coxinus « coussin », dér. du lat. impérial coxa « cuisse » (le coussin étant d'abord destiné aux bancs et aux chaises) peut-être sous l'infl. de pulvinus « coussin » (cf. BAMBECK Boden, p. 157). Fréq. abs. littér. :856. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 892, b) 1 381; XXe s. : a) 1 349, b) 1 327.
DÉR. Coussinière, subst. fém. Étoffe, garniture recouvrant un coussin. Une taie d'oreiller s'appelait pour elle une coussinière, une ombrelle était une ombrette, la chaufferette (...) une banquette (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 62). Tous les fauteuils avaient des coussinières de dentelle (GIONO, Bonheur fou, 1957, p. 102). Le mot n'est pas attesté ds les dict. 1res attest. mil. XVIe s. couissinière (Notice sur un livre de comptes de l'église de Fouines [Aude] ds R. Lang. rom., t. 42, p. 271); 1608 cuissinière (Dict. fr. lat., Morillon, éd. à Lyon ds FEW t. 2, p. 1263 b); mot du domaine occitan (MISTRAL); dér. de couissin (coussin), suff. -ière.
BBG. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 404. — PIRON (M.). Les Belgicismes lex. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, n° 1, p. 299.

coussin [kusɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1178, cousin; coissin, v. 1160; cuisin, av. 1250; du bas lat. coxinus « coussin », dér. du lat. impérial coxa « cuisse ».
1 Pièce d'une matière souple, cousue et remplie d'un rembourrage, servant à supporter une partie du corps. Carreau, coussinet. || Les coussins d'un fauteuil, d'un canapé, d'un divan, d'un sofa (→ Ameublement, cit. 2). || Un lit, un divan recouvert de coussins. || Coussin de plumes servant à tenir chaud. Édredon. || Coussin servant à supporter la tête pendant le sommeil. Oreiller (cit. 1), traversin. REM. Le mot coussin, en franç. central, exclut les objets portant un nom spécifique courant tel que oreiller, traversin ou édredon, il en inclut d'autres (pouf, par exemple). || S'asseoir, s'étendre sur des coussins. Pouf. || Appuyer ses pieds sur un coussin. || Les bourrelets, la broderie d'un coussin. || Coussin en caoutchouc, à air, élastique. Rond (de cuir). || Coussin gonflable.Coussin de sécurité. Airbag.Les coussins et les dossiers de sièges de voiture.
1 (…) pendant qu'il fumait, nonchalamment étendu sur les coussins du divan.
G. Sand, Elle et lui, IV, p. 85.
2 Il revoit le divan, le coin où il s'est mis, les coussins où il s'est appuyé.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, X, p. 104.
3 Adrienne heurta le dossier d'un fauteuil devant la table et recula en apercevant sur le siège un coussin un peu aplati au milieu, qui gardait l'empreinte de celui qui avait vécu des années assis à cette place.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, II, p. 270.
Objets servant de coussin. || Mettre sa tête sur un coussin de vêtements.
Régional (Belgique). Oreiller.
2 Techn. Dispositif rappelant la forme ou la destination d'un coussin. Bourrelet, coussinet. || Le coussin d'un collier d'attelage : la partie rembourrée de ce collier.Mar. Ventrière.
Coussin d'air. || Suspension par coussin d'air.
(Reliure). Petite planche garnie de coton, de poils de chèvre, et recouverte d'une peau de veau sur laquelle on place les feuilles d'or.
Métier à dentelle formé d'une boîte carrée rembourrée extérieurement. Carreau.
3 Radio. Élément musical comblant les trous d'un programme.
DÉR. Coussinet, coussinière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coussin — COUSSIN. sub. masc. Sorte de sac cousu de tous les côtés, et rempli de plume, ou de bourre, ou de crin, etc. pour s appuyer, ou pour s asseoir dessus. Coussin de drap. Coussin de velours, etc. Coussin de carrosse. Coussin qu on met sur la selle d …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coussin — COUSSIN. s. m. Sorte de sac cousu de tous les costez, & rempli de plume, ou de bourre, ou de crin &c. pour s appuyer, ou pour s asseoir dessus. Coussin de drap. coussin de velours &c. coussin de carrosse. coussin qu on met sur la selle d un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coussin — Coussin, ou Coussinet, Puluinus, seu Puluillus, Ceruical …   Thresor de la langue françoyse

  • coussin — coussin, cousyn(g obs. ff. cousin, cushion …   Useful english dictionary

  • Coussin — Pour les articles homonymes, voir Coussin (homonymie). Un coussin est une sorte de sac cousu de tous les côtés et rempli historiquement de plumes, de bourre, de crin, de laine, de kapok, ou de diverses fibres végétales. Désormais le rembourrage… …   Wikipédia en Français

  • coussin — (kou sin) s. m. 1°   Sorte de sac rempli de plumes, de crin ou de bourre, et qui sert à supporter quelque partie du corps dans le repos. Coussin de canapé. •   Une pitié qui leur a fait porter des coussins sous les coudes des pécheurs, BOSSUET… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COUSSIN — s. m. Sorte de sac cousu de tous les côtés, et rempli de plume, ou de bourre, ou de crin, etc., pour s appuyer, pour s asseoir, ou pour mettre les pieds dessus. Coussin de drap, de velours, etc. Coussin de voiture. Mettre un coussin sur la selle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COUSSIN — n. m. Sorte de sac cousu de tous les côtés et rempli de plume, de bourre ou de crin, etc., pour s’appuyer, pour s’asseoir ou pour poser les pieds. Coussin de drap, de velours de soie, etc. Coussin de canapé. Coussins de chaise longue. Coussin de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coussin — nm., oreiller ; traversin : k(o)chê (Albanais, Balme Si.020b | 020a), kou(e)ssin (Saxel), kossin (Chambéry, Thônes), kochin (Annecy), kouchin (Cordon, Montagny Bozel), D. => Coussinet. E. : Torche. A1) coussin carré, carreau : karô nm. (020).… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Coussin Gonflable De Sécurité — Un coussin gonflable de sécurité (appelé couramment en Europe par son nom anglais airbag, littéralement « sac d’air ») est une membrane ou une enveloppe flexible, dans laquelle de l’air ou un autre gaz est très rapidement injecté par… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.